Aller au contenu

Le fabricant d'emballages Schumacher Packaging
résiste à la crise

Le chiffre d'affaires augmente globalement de 4,1 % pour atteindre 675 millions d'euros en 2020

Ebersdorf bei Coburg, le 19 avril 2021 +++

Le groupe Schumacher Packaging, l'un des plus grands fournisseurs de solutions d'emballage en carton ondulé et carton compact (www.schumacher-packaging.com) et toujours aux mains de la famille Schumacher, a su résister l'année dernière à la récession économique provoquée par la pandémie du coronavirus. En 2020, le chiffre d'affaires a augmenté de 4,1 % pour atteindre 675 millions d'euros. Le groupe a ainsi réussi à rattraper au second semestre 2020 la baisse de son chiffre d'affaires d'environ 15 % enregistrée au premier semestre. Cependant, Schumacher Packaging n'a pas atteint son objectif de 700 millions d'euros de chiffre d'affaires initialement prévu pour l'exercice. Le spécialiste de l'emballage se félicite néanmoins d'avoir réussi à préserver tous les emplois et, au moins dans les usines allemandes, de s'être passé du chômage partiel. Pour l'année en cours, un programme d'investissement de 80 millions d'euros devrait contribuer à maintenir et à renforcer la compétitivité des usines.

Conséquences économiques de la première vague pandémique

Björn Schumacher, directeur général du groupe Schumacher Packaging, attribue l'effondrement des ventes au cours de la première phase de la pandémie au confinement, qui a directement touché de nombreux secteurs d'activité : « Le choc créé par le coronavirus a été particulièrement brutal pour nos clients des secteurs dont les activités ne pouvaient pas être numérisées rapidement. Cela a été le cas pour le secteur automobile et les constructeurs de machines, ainsi que pour les fabricants de meubles et les entreprises de mode. Compte tenu de nos coûts fixes élevés, la crise a été sévère pour nous. Bien que la demande d'emballages provenant du commerce électronique ait augmenté en raison de la pandémie, nous avons dans l'ensemble clairement ressenti la crise au cours du premier semestre 2020. Il aura fallu attendre une meilleure adaptation des entreprises aux processus numériques et la levée progressive des mesures de confinement en mai et en juin pour que la demande reprenne son cours. »

Besoins à court terme dans le domaine des produits pharmaceutiques et de la technologie médicale

Grâce à une bonne gestion de l'hygiène dans la production, Schumacher Packaging a réussi à éviter la formation de foyers épidémiques de coronavirus et à prévenir la fermeture de ses usines. Au printemps 2020, le spécialiste de l'emballage a en outre livré rapidement et facilement des emballages de transport pour respirateurs et médicaments, afin de répondre à la demande en forte croissance dans les secteurs d'importance systémique tels que la technologie médicale et les produits pharmaceutiques. Ainsi, en mars et avril 2020 par exemple, Schumacher Packaging, en collaboration avec ses partenaires Horna et Wetropa qui sont également des entreprises de taille moyenne, a fourni dans un délai très court des emballages spéciaux dont il y avait un besoin urgent pour le transport de systèmes de diagnostic pulmonaire et d'appareils de dialyse aiguë. « Nous avons également pu apporter notre aide à court terme dans le nord de l'Italie qui a été le plus durement touché au printemps 2020 », affirme Björn Schumacher. « Quelquefois, 20 de nos camions traversaient les Alpes chaque jour pour livrer du matériel d'emballage et sécuriser les chaînes logistiques dans la région. »

Pas de croissance organique en 2020

« Bien que la demande d'emballages ait augmenté dans certains secteurs pendant la crise – notamment dans le commerce électronique, cela n'a pas permis de compenser entièrement la baisse survenue au premier semestre », explique Björn Schumacher. « Il est donc également peu probable que nous atteignions notre objectif de 750 millions de chiffre d'affaires pour l'année en cours, objectif que nous nous étions fixé avant le début de la pandémie. Notre croissance de 4,1 % enregistrée en 2020 est principalement due à deux facteurs. D'une part, le chiffre d'affaires supplémentaire réalisé par notre nouvelle usine de Birmingham en Angleterre et, d'autre part, le fait que notre production en papier brut de carton ondulé recyclé à Myszków en Pologne, fonctionne désormais au niveau prévu. Cependant, si l'on exclut ces deux nouveaux sites pour se pencher sur la croissance organique, on peut constater que nos autres usines ont affiché une baisse du chiffre d'affaires en 2020. »

Adaptation du programme d'investissement

Afin de limiter le risque face à la situation pandémique actuelle, Schumacher Packaging a décidé d'adopter une stratégie d'investissement et de croissance moins agressive. « Nos investissements en 2020 s'étant chiffrés à seulement 50 millions du fait que nous avons dû arrêter de nombreux projets en raison de la pandémie, nous avons mis en place un programme d'investissement de 80 millions d'euros pour 2021 », rapporte Björn Schumacher. « Par souci de prudence, nous nous abstenons à court terme d'investir dans l'expansion de nos capacités. Néanmoins, nous souhaitons maintenir le groupe à la pointe de la technologie. Un exemple d'innovation technologique est certainement notre toute nouvelle imprimante numérique installée à l'usine de Greven. Ce succès est le fruit du partenariat de développement que nous entretenons depuis de nombreuses années avec la société BHS Corrugated Maschinen- und Anlagenbau GmbH. »

Technologie d'impression numérique RSR à haut rendement

En mars dernier, la nouvelle machine d'impression RSR® (Roll to printed Sheet in Real Time) a été testée à Greven. Elle imprime le carton ondulé à des vitesses comprises entre 100 et 300 mètres par minute. Grâce à une séquence de processus entièrement automatisée, le nouveau système d'impression RSR® augmente considérablement la productivité dans la fabrication d'emballages en carton ondulé par rapport à la flexographie classique. La particularité de cette nouvelle machine est que le papier de couverture est imprimé en ligne – dans la même phase de travail – et que le carton ondulé est produit dans le système, qui est également fourni par BHS Corrugated. Cela permet d'obtenir un processus de production à haut rendement et numérisé de bout en bout. Les coûts élevés auparavant générés par des erreurs d'impression ont eux aussi été considérablement réduits grâce au nouveau système d'impression numérique.

Le commerce électronique reste un moteur de croissance

« L'année 2020 a été une année exaspérante pour un grand nombre d'entreprises », déclare Björn Schumacher. « Pour nous également. Il n'a pas été facile de compenser la baisse du chiffre d'affaires enregistrée au cours du premier semestre. Le boom qu'a connu le secteur du commerce électronique pendant le confinement y a largement contribué. Une part importante de ces gains réalisés dans la vente en ligne subsistera même après la fin de la pandémie. En effet, les mesures de confinement ont permis aux fournisseurs en ligne de conquérir de nouveaux segments de clientèle. Ce chiffre d'affaires supplémentaire ne se reportera pas systématiquement sur la vente en magasin. Le commerce électronique reste donc un moteur de croissance essentiel. » Cependant, Björn Schumacher reste prudent concernant ses perspectives : « Il est actuellement très difficile d'estimer comment la demande d'emballages va évoluer au cours des prochaines années. »